Accueil > Enseignement > Le métier d’enseignant

Le métier d’enseignant

Dernier ajout : 20 octobre.

Articles de cette rubrique

  • Dyslexie : conseils aux enseignants

    29 juin 2014

    • La personne dyslexique n’applique jamais les règles de lecture, les conjugaisons, la grammaire et l’usage selon notre mode de pensée : assurez-vous qu’elle connaît ces règles, et encouragez-la à trouver comment elle pourrait les appliquer. Notre mode d’application des règles du français constitue l’épreuve la plus difficile et la plus humiliante pour le dyslexique qui ne peut adhérer à notre système d’analyse dans ce domaine. Par exemple, vous lui expliquez la règle qui régit l’accord de l’adjectif avec (...)

  • Diagnostiquer la dyslexie

    29 juin 2014, par Silvestre Baudrillart

    Plusieurs auteurs mentionnent les erreurs commises par les dyslexiques :
    1. une incapacité à prononcer un mot nouveau avec une tendance à conjecturer au petit bonheur sa structure phonétique : substitution devient « sustilution » ;
    2. une impossibilité de détecter les différences entre les sons, les lettres et les mots : ou devient on ; en devient ne ; p/b/q/d sont confondus ainsi que m/n ; qu devient gu ; u devient n ;
    3. une difficulté à ne pas perdre le fil de la .lecture et un embarras à (...)

  • Pour une pédagogie du bon sens

    3 novembre 2013, par Silvestre Baudrillart

    Pourquoi l’enseignement « officiel » oublie-t-il si souvent les règles du bon sens, qui doivent présider à toute saine pédagogie ? On apprend mieux si les leçons précèdent les exercices.
    Si l’on explique d’abord les leçons en classe, et qu’on les fait apprendre, les exercices se font comme l’application d’une règle, et répondent à un besoin de l’esprit. Si on demande au contraire de faire les exercices comme une découverte, l’esprit ne progresse pas. On apprend mieux si le cours est bien structuré (en (...)

  • Les Vertus du maître

    2 janvier 2013, par Silvestre Baudrillart

    Le métier d’enseignant, comme toutes les professions, est une forge de vertus. Certaines d’entre elles concernent la rigueur intellectuelle, d’autres s’appliquent à la relation avec les élèves, les collègues ou les parents. Nous partirons de chaque vertu, pour en envisager ensuite les applications.
    Qu’est-ce qu’une vertu ? Selon Aristote dans l’Éthique à Nicomaque, une vertu est une disposition stable de la volonté à agir selon le bien. Les quatre vertus cardinales sont la prudence, la justice, la force (...)

  • Savoir tenir sa classe

    1er janvier 2013, par Silvestre Baudrillart

    A. PONCTUALITÉ • La ponctualité est une des clefs de l’efficacité : en début de cours, pour trouver une classe qui n’a eu que quelques secondes de détente ; et en fin de cours, pour que la concentration reste à son maximum. • Prévoir de s’arrêter quelques minutes avant la fin du cours pour laisser aux élèves le temps d’écrire. • Donner le travail si possible en début de cours. • Le professeur doit attendre ses élèves plutôt que le contraire. B. LA PREMIERE HEURE • A la sonnerie, veiller au silence et à la (...)

0 | ... | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | 45 | 50