Accueil du site > 6. Littérature > 64. Mes poèmes > Ode aux reliques de la Passion

Ode aux reliques de la Passion

samedi 7 février 2015, par Silvestre Baudrillart

  • Relique de la Croix, Clou, Couronne d’Épines,
  • Témoignages d’amour de Dieu pour les humains,
  • Jésus vous a subis, dans Sa folie divine,
  • Alors qu’en Sa Passion Il étendait les mains.
  • La Couronne, garnie d’épines acérées,
  • Sur Sa tête placée en signe de mépris,
  • Sur le bois de la Croix Ses mains ensanglantées
  • Par les clous enfoncés dans Ses poignets meurtris,
  • Et tout Son corps blessé par les dures lanières
  • Lestées des doubles plombs de la Flagellation,
  • Et tout Son corps offert aux opprobres vulgaires,
  • Crachats, coups, moqueries, insultes et chansons,
  • Tout cela, librement, par Amour pour les hommes,
  • Pour relever le monde et le conduire au Ciel :
  • Tout ce que nous faisons et tout ce que nous sommes,
  • Par ce don de Sa vie, s’élève à l’éternel.
  • Au jour du Jugement, cette simple Couronne,
  • La Croix, les Clous, la Lance et tous les instruments
  • De la Passion du Christ — le Fouet et la Colonne —
  • Par des Anges seront portés au firmament,
  • Et auprès de ce Roi environné de gloire,
  • Les hommes passeront, allant vers leur destin,
  • Comme en la Cathédrale, en un lent offertoire,
  • Chacun va s’incliner devant l’Amour sans fin.
  • Continue à nous dire, ô Couronne ancienne,
  • Combien ton humble Roi s’est livré par amour,
  • Et si nos cœurs émus laissent jaillir leur peine,
  • Le Seigneur essuiera nos larmes pour toujours !

Documents joints