Accueil du site > 6. Littérature > 61. Anthologie > G > GAUTIER Théophile (1811-1872) > L’obélisque de Paris

L’obélisque de Paris

dimanche 18 décembre 2011, par Silvestre Baudrillart

  • Sur cette place je m’ennuie,
  • Obélisque dépareillé ;
  • Neige, givre, bruine et pluie
  • Glacent mon flanc déjà rouillé ;
  • Et ma vieille aiguille, rougie
  • Aux fournaises d’un ciel de feu,
  • Prend des pâleurs de nostalgie
  • Dans cet air qui n’est jamais bleu.
  • Devant les colosses moroses
  • Et les pylônes de Luxor,
  • Près de mon frère aux teintes roses
  • Que ne suis-je debout encor,
  • Plongeant dans l’azur immuable
  • Mon pyramidion vermeil
  • Et de mon ombre, sur le sable,
  • Écrivant les pas du soleil !
  • Théophile GAUTIER (1811-1872)
  • Emaux et camées

Documents joints