Accueil du site > 6. Littérature > 61. Anthologie > J > Jean de la Croix (1542-1591) > Je vis sans vivre en moi

Je vis sans vivre en moi

mardi 27 octobre 2015, par Silvestre Baudrillart

  • Je vis sans vivre en moi
  • et de telle manière j’espère
  • que je meurs de ne pas mourir.
  • 1. En moi je ne vis plus,
  • et sans Dieu vivre ne puis ; (5)
  • car sans lui et sans moi demeurer,
  • cette vie que sera-t-elle ?
  • Mille morts elle me vaudra,
  • puisque ma vie même j’espère,
  • mourant de ne pas mourir.(10)
  • 2. Cette vie que je vis
  • est privation de vivre ;
  • et ainsi c’est une mort continuelle
  • jusqu’à ce que je vive avec toi.
  • Entends, mon Dieu, ce que je dis, (15)
  • que cette vie je ne la veux pas ;
  • puisque je meurs de ne pas mourir.
  • 3. Étant privée de toi,
  • quelle vie puis-je avoir,
  • sinon endurer la mort, (20)
  • la plus grande que jamais je vis ?
  • J’ai pitié de moi,
  • puisque je persévère de sorte,
  • que je meurs de ne pas mourir.
  • 4. Le poisson qui de l’eau sort (25)
  • n’est pas tant privé de secours,
  • puisque dans la mort qu’il souffre,
  • la mort enfin le secourt.
  • Quelle mort pourra s’égaler
  • à ma pitoyable vie, (30)
  • puisque, si plus je vis, plus je meurs ?
  • 5. Quand je me crois soulagée
  • de te voir dans le Sacrement,
  • cela me fait une plus grande affliction
  • de ne pouvoir jouir de toi ; (35)
  • tout est pour plus de peine
  • de ne te voir comme je veux,
  • et je meurs de ne pas mourir.
  • 6. Et si je me réjouis, Seigneur,
  • avec l’espérance de te voir, (40)
  • à voir que je puis te perdre
  • se redouble ma douleur ;
  • vivant en tel effroi
  • et espérant comme j’espère
  • je me meurs de ne pas mourir. (45)
  • 7. Tire-moi de cette mort,
  • mon Dieu, et donne-moi la vie ;
  • ne me tiens pas entravée
  • dans ce lacet si rigoureux ;
  • vois que je peine pour te voir, (50)
  • et mon mal est si entier,
  • que je meurs de ne pas mourir.
  • 8. Je pleurerai ma mort désormais
  • et me lamenterai sur ma vie
  • en tant qu’elle est encombrée (55)
  • par mes péchés.
  • Ô mon Dieu ! quand sera-ce
  • quand donc dirai-je pour de vrai :
  • je vis maintenant de ne pas mourir.