Silvestre Baudrillart est professeur de français et de latin dans un lycée de la région parisienne. Il nous livre sur son site quelques réflexions personnelles sur la littérature, la conjugaison, l’enseignement, l’éducation...

Derniers articles

  • La dictée

    Mon père s’était réservé la surveillance de l’orthographe et m’administrait, chaque matin, avant mon café au lait, une dictée de six lignes, dont chaque phrase était minée comme une plage de débarquement. « La soirée que vous avez passée avec nous. - Nous avons passé une bonne soirée. - Les gendarmes que nous avons vus, et les soldats que nous avons vus passer... » Je travaillais avec courage, mais bien souvent ces gendarmes et ces soldats passaient en vain, car j’entendais grésiller des cigales, et au (...)

  • Questions brûlantes

    17 février, par Silvestre Baudrillart

    QUESTIONS BRÛLANTES, par Austen IVEREIGH (Comment répondre aux questions brûlantes sur l’Église sans refroidir l’ambiance – Éditions Emmanuel - 18€) Cet ouvrage reprend l’expérience de Catholic Voices, une association qui a permis de mieux faire entrer les catholiques dans le débat public, en formant des laïcs capables d’intervenir de façon décomplexée, à l’oral, sur les thèmes traditionnellement brûlants. 0) 10 principes de la communication courtoise de Catholic Voices (Cathovoices en français) 1. Ne vous (...)

  • A la louange de la Vierge Marie (St Bernard)

    19 janvier, par Silvestre Baudrillart

    L’Ange a parlé, il attend ta réponse Tu l’as entendu, ô Vierge, tu vas concevoir et enfanter un fils, non d’un homme - tu l’as entendu – mais de l’Esprit Saint (Lc1, 31-35). L’Ange attend ta réponse : il est temps qu’il retourne à celui qui l’a envoyé. Nous aussi nous attendons ta réponse Nous aussi, nous attendons, ô Dame : accablés de misère par une sentence de condamnation, nous attendons une parole de compassion. Voici que t’est offert le prix de notre salut. Si tu consens, aussitôt nous serons (...)

  • L’Église

    15 janvier, par Silvestre Baudrillart

    A. L’Église, c’est le Christ Jésus apparaissant à Saul, qui persécutait les chrétiens : « Saul, Saul, pourquoi me persécutes-tu ? Qui es-tu, Seigneur ? Jésus, que tu persécutes » (Ac 9, 4-5). « Ce qui manque aux souffrances de Christ, je l’achève en ma chair, pour son corps, qui est l’Eglise. » (Col 1, 24) « Vos estis corpus Christi, et membra de membra : Vous êtes le corps du Christ, et des membres unis à d’autres membres » (I Cor 12, 27). « Et le Christ est la tête de ce corps » (Col 1, 18). « (...)

  • L’Amitié avec Jésus

    7 janvier, par Silvestre Baudrillart

    A. Jésus est notre ami « Ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, Il les aima jusqu’au bout » (Jn 13, 1). Jésus nous a aimés jusqu’à mourir pour nous, pour chacun d’entre nous, pour toi, pour moi. « Comme je vous ai aimés, aimez-vous les uns les autres » (Jn 13, 34). « Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ignore ce que fait son maître, mais je vous appelle mes amis, car tout ce que j’ai entendu de mon Père, je vous l’ai fait connaître » (Jn 15, 15). « Jésus est ton ami. — (...)

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...